randonneesenvanoise contact@randonnees-en-vanoise.com
randonneesenvanoise contact@randonnees-en-vanoise.com
2

Comment réagir face à un patou ?

L’été approche, la randonnée en altitude va donc reprendre de plus belle. Comment réagir face à un patou ? Quelles sont les règles à suivre ? 

Pourquoi y a-t-il des patous ?

Commençons par le commencement. Qu’est-ce qu’un patou ? Le patou est une race de chien essentiellement utilisée par les éleveurs de moutons. L’objectif du chien de protection n’est en aucun cas d’attaquer l’homme, mais bien de protéger les troupeaux, en dissuadant les prédateurs, comme le loup par exemple.

Publicité

Les chiens de protection, patous, vivent dès leur naissance avec les moutons. L’éleveur a ainsi pour objectif que le patou défende ses moutons lors de l’approche d’un prédateur aux abords de son troupeau. Dans certains cas, les chiens sont seuls pour garder le troupeau, même si, dans bon nombre de cas, le berger n’est jamais très loin.

Comment réagir face à un patou ?

On sait que ce n’est pas toujours facile, mais à l’approche d’un troupeau, avec un chien de protection, il faut rester calme. Votre objectif est de ne déranger ni le chien ni le troupeau. Vous allez donc, dans la mesure du possible, contourner le troupeau au maximum. En aucun cas, vous ne devez courir, tenter de vous approcher des moutons et caresser le chien. 

En règle générale, si vous devez passer aux abords du troupeau, car vous n’avez pas le choix, le patou va s’approcher de vous. Vous devrez alors rester calme, le chien devra vous identifier, et ainsi s’assurer que vous n’êtes pas dangereux pour la survie de son troupeau. Une règle fondamentale avec un chien, ne le regardez pas dans les yeux. 

Certaines personnes pensent que les bâtons sont un bon moyen pour repousser les chiens de protection, mais l’effet est totalement inverse. Le chien pourra interpréter cela comme une agression et deviendra plus virulent à votre égard. Rangez-donc vos bâtons, marchez lentement, et parlez calmement

Quel comportement adopter face aux patous ? Comment bien réagir face aux chiens de protection ? © Emma Martinet - Commons Wikipédia

Partagez votre expérience

L’année dernière, une enquête a été lancée par l’Agence Alpine des Territoires et la Société d’Economie Alpestre de Savoie. Cette année, cette dernière est déployée au niveau régional et reprise par le Réseau Pastoral Auvergne-Rhône-Alpes regroupant l’ensemble des services pastoraux de la région (dont la SEA73) et le Suaci. Ce dispositif doit permettre de recenser et comprendre le déroulement des rencontres entre les usagers de la montagne et les chiens de protection des troupeaux.

Que proposent-ils ?

Un questionnaire en ligne (également disponible sous forme papier) permettant de recueillir des informations détaillées sur les rencontres entre les pratiquants d’activités de pleine nature et les chiens de protection, que ce soit une bonne ou une mauvaise rencontre.

Quels sont les objectifs ?

Cette enquête répond à plusieurs objectifs : identifier la réalité des problèmes sur le terrain, être en mesure de localiser, décrire et quantifier les rencontres entre pratiquants et chiens de protection, identifier des déterminants potentiels d’une bonne ou d’une mauvaise rencontre. Et enfin, construire des solutions pour améliorer la cohabitation à moyen terme (action au cours de l’été en cas de situation difficile) et à long terme.

Publicité

Photo à la UNE | © claudealleva – Pixabay

Photo article | © Emma Martinet – Commons Wikipédia

2 commentaires

Laisser un commentaire

161 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez