randonneesenvanoise contact@randonnees-en-vanoise.com
randonneesenvanoise contact@randonnees-en-vanoise.com
0

Le Monolithe de Sardières

Le Monolithe de Sardières, un défi de taille !

Les secrets d’Obélisque, la Classique, Le Dieu des Elfes ! Non, vous ne faites pas erreur. Vous êtes, face sud, prêts à emprunter une des trois voies équipées de cette fine aiguille haute de 93 mètres à 1.670 mètres d’altitude. C’est ici, au pied du monolithe de Sardières, que fut inauguré le 26 juin 1965 le Parc national de la Vanoise, premier parc national français.

Cette roche sédimentaire carbonatée de couleur jaune à rouille présente une texture de cavités avec des grottes à sa base et des reliefs anguleux. L’aspect général de ce piton est ruiniforme. Le monolithe de Sardières est typiquement une cargneule.

La cargneule est le résultat d’un processus de transformation de la dolomie, roche sédimentaire constituée principalement de dolomites. L’ensemble de ce processus s’appelle la cargneulisation. Au départ, les dolomies briançonnaises sont recouvertes par une nappe de gypse. Sous la pression du mouvement des plaques tectoniques, de l’eau chargée en sulfate de calcium issue de la dissolution du gypse s’infiltre dans la dolomie. Cette eau d’imprégnation opère la transformation de la dolomie en calcite. L’érosion subie par le site a dégagé le terrain autour de ce rocher, plus résistant et plus compact notamment en son sommet au grand bonheur des amateurs d’escalade. Merci à Michel Paquier d’avoir réalisé la première ascension en 1957.

Publicité

Photo à la UNE | © Florian Pépellin – Commons Wikipédia

Laissez un commentaire


Rejoignez la communauté

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 2 à 3 fois par mois les informations et bons plans à ne pas manquer !

Publicité
288 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez